Idée de séjour en Famille – Et si on partait randonner avec un âne ?

Balade avec les ânes. Queyras.

Et si cet été, vous partiez randonner dans nos belles montagnes avec nos amis aux Grandes Oreilles ?

Partez à l’aventure et partagez un mode de vie différent du quotidien !

Pourquoi voyager avec un âne ?

Pour le plaisir

Avant d’être un porteur, l’âne est un véritable compagnon de voyage !
D’un naturel facétieux et comédien, l’âne sait vous distraire par ses qualités de comique. Il délie les langues et vous ouvre les portes.
Tout au long de votre périple, il apprécie particulièrement câlins et marques de tendresse. Il sait aussi vous témoigner les siens en retour : Vous le constatez très vite !
Quant aux enfants, ils sont conquis au premier contact. Chaque jour, ils les cajolent, les brossent, les guident, les soignent et les nourrissent.

Pour le rythme

De nombreuses idées se racontent à leur sujet !
Un âne avance d’un pas sûr entre 3 et 4 km/h. L’intérêt de randonner avec lui, c’est justement ce rythme : il est lent et régulier. Il vous permet d’apprécier la randonnée, les paysages, la faune, la flore… L’occasion de souffler, de prendre votre temps. Et surtout, c’est un rythme idéal pour les enfants ! L’âne est une source de motivation pour marcher encore plus loin.

Comment se passe une randonnée avec un âne?

Voici une FAQ pour que la conduite d’un âne n’ait plus de secret pour vous !

AVANT DE PARTIR

Quels comportement avoir lorsque j’approche de mon âne ?

Arrivez face à lui sans geste brusque ou cri afin de ne pas le surprendre.

Quels équipement a mon âne ?

Chaque âne est équipé d’un bât constitué de deux grandes poches de 120 à 130 litres (l’équivalent de deux sacs à dos). Au dessus de ces deux poches, il peut être ajouté des objets encombrants comme des vêtements.

 Combien de kilos peut porter mon âne ?

Le nombre de kilos est variable selon l’âne et le terrain. L’âne peut porter de 35 à 40 kg avec aussi un jeune enfant (mais seulement de temps en temps). Ne vous chargez pas de choses superflues et s’il y a de l’excédent, à vous de le porter !

 Quels soins devrons-nous lui apporter avant de l’équiper pour partir en randonnée?

Voici un petit mode d’emploi :

  1. Etrillez-le et brossez-le en insistant particulièrement aux endroits où repose le bât et au passage de sangles…
  2. Posez la couverture propre en avant de l’emplacement en la faisant glisser dans le sens du poil jusqu’au bon endroit.
  3. Posez le bât dans le bon sens, appuyé sur le creux de l’épaule, en arrière du garrot.
  4. Le bât tient uniquement grâce à la sangle qui passe sous le ventre et qui serre derrière les pattes de devant, sur le sternum et non sur les côtes (ce qui l’empêcherait de respirer librement).
  5. Vérifiez que la grosse sangle ne soit pas torsadée puis serrez la une dernière fois.
  6. Laissez l’âne s’habituer au bât.
  7. Resserrez fermement.
  8. Fermez en ajustant les autres sangles. Nul besoin de les fermer fermement car elles servent uniquement à empêcher le bât de glisser vers l’avant ou l’arrière en descente ou montée.

 Comment charger les sacoches du bât ?

Pensez à votre âne lorsque vous chargez ! Remplissez le sac de chaque côté en les équilibrant et en pensant au centre de gravité… Les sacs doivent avoir le même poids, les objets durs ou pointus ne doivent pas être contre ses flancs, les objets lourds sont placés au fond du sac et les plus légers dessus.

DURANT LA RANDONNÉE

Comment se positionner ?   

Marchez devant en tenant votre âne par sa longe et laissez le reste de votre petite troupe derrière l’âne.

Comment faire si mon âne n’avance plus ?

S’il n’avance plus, agitez une petite branche devant lui. Dans tous les cas, ne tirez surtout pas, mais poussez lui l’arrière train (tout en faisant bien sûr attention à ne pas se mettre à la portée d’un coup de sabot) !

Comment faire s’il s’échappe ?

Ne courez pas derrière lui… il court beaucoup plus vite que vous. Essayez donc d’être plus malin que lui : contournez-le pour lui bloquer la route ! Si cela n’est pas possible, appelez-le (sans crier bien sûr pour ne pas l’effrayer), agitez sa gamelle ou une gourmandise.

Source : FNAR (Fédération Nationale des âniers de randonnée) – www.ane-et-rando.com

Nos séjours accompagnés d’un âne

Au rythme du sabot des ânes sur le sentier, découvrez le Queyras, le Mont-Blanc ou la Chartreuse accompagnés d’un guide. Si vous préférez partir en toute liberté, avec carte et topo, le Jura est à vous !

Voici un aperçu de ce qui vous attend lors de ces 3 séjours exceptionnels :

Le Queyras, du coq à l’âne en famille – accompagné et en itinérance

Partez à la découverte des merveilles du Queyras : cols panoramiques, lacs de montagne, beaux hameaux typiques… Vous avez aussi l’occasion de passer 2 belles nuits en pleine montagne entourés de nos amies les marmottes.

Le Queyras, du coq à l'âne en famille - accompagné et en itinérance

Tour du Mont Blanc Nord en Famille – accompagné et en itinérance

Voici une des plus belles randonnées des Alpes à faire en famille ! Les pieds dans l’herbe et la tête dans les glaciers, vous randonnez à travers 3 pays : Italie, Suisse et France. La présence d’un accompagnateur en montagne permet d’aiguiser la curiosité des enfants à travers des animations nature et des anecdotes.

Tour du Mont Blanc Nord en Famille - accompagné et en itinérance

Avec mon âne dans le Parc de la Chartreuse – accompagné et en itinérance

Vous posez tous ensemble vos valises à l’arrivée, loin du tracas quotidien ! Cette semaine est l’occasion prendre le temps de se déplacer, de regarder passer les troupeaux, de sentir l’herbe sous vos pieds. Chaque soir, vous admirez le coucher de soleil. Saucisses, grillades et petits légumes cuisent sur le feu. On se sent ressourcé, vivant, apaisé.

Avec mon âne dans le Parc de la Chartreuse - accompagné et en itinérance

Jura : à Petits Pas avec un âne – en liberté et en itinérance

Vous rencontrez des gens des Hautes Combes du Jura, habiles et ingénieux, qui ont sans cesse entrepris, créé et agit pour pouvoir rester au pays. Ils sont, entre autres, paysans, tourneurs sur bois, bûcherons, tailleurs de pierres fines, bergers… Sur votre chemin, ils sont toujours heureux de partager quelques instants de convivialité.

Jura - à Petits Pas avec un âne - en liberté et en itinérance

Alors, prêts à tenter l’expérience avec vos enfants
et leurs amis aux grandes oreilles ?